index
index
index
index
index
index
index
index

index
index
index
index
index
index
index
index

Cà devient une habitude, il pleut de Paris à Lyon !

Mais en partant le jeudi 28 juillet, j'ai évité les embouteillages monstrueux du week-end suivant.


Le beau temps et la chaleur sont au rendez-vous à Valdrôme et je retrouve avec plaisir les quelques personnes qui sont déjà arrivées.


Grande nouveauté cette année, j'arrive avec une caméra ATIK383L et sa roue à filtres dans mes bagages. J'ai à peine eu le temps de la tester avant de partir, juste une image de M13 réalisée début juillet.


Aussi je consacre la première nuit du 29 août à imager quelques amas ouverts : NGC457, M39 et M34 en RVB, en restant près du matériel, pour tester la fiabilité de l'automatisation des prises de vues et des changements de filtres.

Génial tout fonctionne, je vais pouvoir laisser le matériel tout seul à sa tâche et aller observer sur le parking pendant ce temps là !


En fait, j'ai uniquement utilisé le filtre Ha pour imager les nébuleuses diffuses que j'affectionne tout particulièrement.


Cette nuit, encore une première pour moi, la photo d'un flash d'Iridium de magnitude - 7, ce n'est pas très difficile, une pose de 30 secondes avec un APN sur un pied photo. Encore faut-il ne pas laisser passer l'heure !


Le 30 juillet, les nuages nous rendent visite à 22 heures, ce sera goto dodo cette nuit.


Après un orage le 31 juillet, le ciel tarde à se dégager, le miracle se produit à 22 heures et nous pouvons observer jusqu'à 4 heures.


Le 1er août, le ciel est blanchâtre et comme il ne semble pas vouloir s'améliorer je retourne à l'auberge vers 1 h 30.

Cette année la température nocturne est douce et il est bien agréable de discuter sous la voute céleste en voyant passer les nombreuses météorites et quelques beaux bolides, même si le ciel n'est pas totalement dégagé.


Après la belle journée du 2 août, nous espérons une nuit extraordinaire et j'installe le matériel pour la photo en début de soirée, mais un voile nuageux arrive avec la nuit. Une belle éclaircie de 23 heures à 2 heures m'a permis de réaliser enfin ma première nébuleuse en Ha avec l'ATIK383 et la lunette 120ED. C'est NGC281 qui inaugure la série de cette année.


Le lendemain matin, je ne peux pas résister à l'envie de voir le résultat de cette première image, et après un rapide traitement avec le logiciel Deepskystacker, ouahhhhhhhhhhh je reste sans voix, cette image me plait beaucoup même si elle est loin d'être parfaite !


Stimulée par ce résultat, je me lance : ce sera DWB111 ma prochaine cible, cette jolie nébuleuse qui avait résisté à l'APN.


Je n'aurais pas longtemps à attendre, la journée et la nuit du 3 août sont superbes, après DWB111 j'ai même le temps d'imager Cederblad214.

C'est génial, avec cette caméra dont la température est régulée j'ai pu réaliser des séries de dark à une température de -20°C avant mon départ en vacances, ainsi que les offsets. Je peux ainsi profiter de toute la nuit pour imager des objets.

Fini le temps où je passais la dernière heure d'une nuit à faire des images noires !

Il ne reste plus que la série de flats à réaliser rapidement avant de ranger le matériel.


Le jeudi 4 août, le ciel devient menaçant et des orages se sont déchaînés toute la nuit, il vaut mieux avoir une tente étanche dans ce cas là !


Le 5 août, je laisse la lunette 120ED pour voir ce que donne l'ATIK383 avec le C8 sur une petite nébuleuse, mais des passages nuageux ne me laissent pas concrétiser cet essai.


Nous avons plus de chance le 6 août pour la Nuit des Etoiles, la nuit est magnifique et de nombreux curieux sont venus nous rendre visite.

La turbulence est très importante cette nuit, j'installe malgré tout la lunette 120ED et la caméra ATIK383 pour continuer mon programme de photos par les nébuleuses NGC7380 et NGC6820.


Encore une belle journée suivie d'une nuit superbe pour cette seconde Nuit des Etoiles le dimanche 7 août. De nombreuses personnes venues partager notre passion sont déjà là en début de soirée.

Ce soir je passe au grand champ avec l'ATIK fixée à mon objectif 70-300 Sigma via une bague contenant un filtre Ha.

Je discute avec le public tout en installant le matériel.

Lorsque la première pose arrive sur l'écran du PC, je suis surprise par la taille des Dentelles du Cygne, bien plus petites que je ne m'y attendait. Je lance quand même les poses suivantes tout en continuant à faire découvrir le ciel aux profanes.


Une heure après, Euréka ! j'ai laissé l'objectif réglé à la focale de 70 au lieu de 250, arghhhh.

J'arrête les poses, règle la focale, peaufine la mise au point et c'est reparti pour des images des Dentelles du Cygne à une taille acceptable.


Vers minuit, j'ai eu la chance de voir un magnifique bolide d'un vert "électrique" qui est parti du Nord et en descendant presque à la verticale à droite de la Grande Ourse s'est illuminé comme une énorme goutte verte dans le ciel. Vision inoubliable qui a fait l'objet de nombreuses observations dans une grande partie de la France sur le site REFORME le Reseau Français d'Observation des Météores.


Je reste à la focale de 250 pour la Nébuleuse California NGC1499,

un peu plus tard dans la nuit. Elle n'est pas bien orientée sur l'image, mais impossible de faire tourner la caméra vissée à l'adaptateur de l'objectif.


Même problème d'orientation le lendemain 8 août sur les nébuleuses du Coeur et de l'Ame IC1805/1848. Encore un problème à régler !


Malgré tout, je n'ai pas oublié de sortir le pied photo pour immortaliser le flash d'iridium de 3 h 41, d'une magnitude de - 7.3.


Le ciel devrait se découvrir le soir du 9 août, mais il ne semble pas pressé et j'abandonne avant la trouée qui ne viendra qu'à 1 h.


Ouf ! la dernière nuit du séjour le 10 août est belle, je reste avec l'objectif réglé à 200 de focale pour imager IC1396 dans la Constellation de Céphée.


Rangement du matériel le jeudi 11 août, et je reprends le chemin du retour vers le ciel rose de la région parisienne le 12 août.


Le séjour a été très agréable cette année, avec de belles journée ensoleillées à quelques exceptions près et une majorité de nuits étoilées. Comme toujours dans une ambiance sympathique de jour comme de nuit, et avec des conférences et ateliers variés tous les après-midi.


Et puis je rentre avec une belle moisson d'images à traiter. Toutes les images en Ha ne poseront pas de problème particulier, bien que je trouve les étoiles un peu empâtées. Par contre les amas ouverts photographiés en couleur ne sont vraiment pas beaux, un halo lumineux important entoure les étoiles !

Comme je n'avais pas ce halo sur l'image de M13 faite avant de partir, je suppose que le nettoyage des filtres au Purosol est responsable.

Après un nouveau lessivage à l'eau savonneuse cette fois-ci, j'attends que le ciel se dégage pour voir si le problème est résolu.





  

Vacances astro

Rencontres Astrociel à Valdrôme

Août 2016

www.astrophoto-monique.fr/